• 4 concerts exceptionnels dans la Collégiale d’Hattonchâtel

    Du 17 septembre au 2 octobre 2022

  • Le Quatuor Elmire

    Samedi 17 septembre 2022

    En savoir plus
  • Karine Deshayes & Delphine Haidan

    Dimanche 18 septembre 2022

    En savoir plus
  • Julie Cherrier-Hoffmann & Frédéric Chaslin

    Vendredi 30 septembre 2022

    En savoir plus
  • Jérôme Boutillier et Julien Dran

    Dimanche 2 octobre 2022

    En savoir plus

Festival Musique aux Mirabelles
Huitième édition

du 17 septembre au 2 octobre 2022

Sam. 17 sept. 2022

Le Quatuor Elmire

Quatuor à cordes, sensible

Le Quatuor Elmire, en résidence au Festival Musique aux Mirabelles, est curieux d’explorer différents horizons. Il ouvrira la saison avec un programme lyrique comme un lever de rideau sur la scène de l’opéra. Que leur fougue et leur jeunesse nous emporte vers de nouveaux horizons !

Ce concert est sponsorisé par Monsieur Jean-François Dubos.

Date

Samedi 17 septembre à 20h00

Lieu

Collégiale Saint-Maur à Hattonchâtel

Tarifs

– 20 euros (plein tarif)
– 10 euros (Personnes Handicapées)
– Gratuit -16 ans
– 5 euros habitants d’Hattonchâtel
– PASS FESTIVAL : 60 euros pour tous les concerts du Festival 2022 (4 concerts)

Les artistes

Le Quatuor Elmire

Fondé en 2017, le Quatuor Elmire remporte le 3ème Prix ainsi que le Prix Spécial pour la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine imposée au Concours International Carl Nielsen à Copenhague en 2019.

Ils remportent également le 2ème Prix du Concours Européen de la FNAPEC à Paris ainsi que le 2ème Prix et le Prix Spécial « Adolfo Betti » au Concorso di Musica da Camera Virtuoso e Belcanto, à Lucca, en 2018.
Cette même année, ils obtiennent le Prix « Rheingau Music Festival » au « 63ème Jeunesses Musicales International Chamber Music Campus » à Weikersheim.

Dès lors, le Quatuor est invité dans divers festivals tels que le Festival de Wissembourg, le Festival des Arcs, les Rencontres Musicales d’Evian ou encore les Folles Journées de Tokyo et Ekaterinburg.

Artistes « Génération Spedidam 2022-2024 »

En instaurant en symbiose, avec des structures dont elle est partenaire, le projet « Génération SPEDIDAM », la SPEDIDAM met en valeur des artistes de toutes générations qui ont en commun un incontestable talent de niveau international, un goût de la recherche et un sens affirmé de la relation entre l’artiste et le public.

La SPEDIDAM accompagne durant trois années ces artistes de premier plan et leur offre une opportunité supplémentaire de se produire dans des lieux emblématiques devant un large public, tous genres musicaux confondus.

Dim. 18 sept. 2022

Karine Deshayes & Delphine Haidan

« Deux Mezzos sinon rien »

Karine Deshayes et Delphine Haidan sont deux mezzos françaises de grand renom qui désacralisent la musique classique et parcourent tous les registres, du plus sérieux au plus comique. Talentueuses, généreuses, elles abordent un vaste répertoire de mélodies, de lieder, de duos et d’airs d’opéras, allant de Mendelssohn à Offenbach, en passant par Fauré, Schubert, Mozart, Rossini et Haendel. Avec passion et humour, mais aussi avec beaucoup de finesse et de sensibilité, les deux cantatrices unissent leur voix pour le plus grand bonheur des spectateurs !

Elles seront accompagnées au piano par Frédéric Chaslin, Chef d’orchestre, compositeur et pianiste.

Date

Dimanche 18 septembre à 16h30

Lieu

Collégiale Saint-Maur à Hattonchâtel

Tarifs

– 20 euros (plein tarif)
– 10 euros (Personnes Handicapées)
– Gratuit -16 ans
– 5 euros habitants d’Hattonchâtel
– Pass Festival : 60 euros pour tous les concerts du Festival 2022 (4 concerts)

Les artistes

Karine Deshayes, Mezzo-Soprano

Considérée comme l’une des meilleures mezzo-sopranos de sa génération, sacrée pour la troisième fois en 2020 Artiste Lyrique de l’année aux Victoires de la Musique, Karine Deshayes débute sa carrière au sein de la troupe de l’Opéra de Lyon avant d’être invitée sur toutes les plus importantes scènes françaises.

Elle remporte de grands succès à l’Opéra de Paris dans les rôles mozartiens (Cherubino, Dorabella, Donna Elvira), rossiniens (Angelina, Rosina, Elena) et dans ceux de Poppea (Incoronazione di Poppea), Roméo (I Capuleti e I Montecchi), Charlotte (Werther) et Carmen (Carmen).

Elle aborde également les rôles-titres d’Armida à l’Opéra de Montpellier et de Semiramide à l’Opéra de Saint-Étienne, l’Alceste de Gluck à l’Opéra de Lyon, Elvira (I Puritani version Malibran) au Festival Radio France,…

Delphine Haidan, Mezzo-Soprano

Formée par Jacques Grimbert et titulaire d’une maîtrise de musicologie à la Sorbonne, Delphine Haidan remporte un prix d’opéra au CNSMD de Paris et plusieurs prix dans des concours internationaux.

Elle entre ensuite à l’École d’art lyrique de l’Opéra national de Paris et est engagée par l’Opéra dans Peer Gynt sous la direction de Neeme Järvi et Les Noces de Stravinsky.

En 1998, elle est sélectionnée aux Victoires de la musique classique. Elle interprète la même année le rôle de Mallika dans l’opéra Lakmé de Léo Delibes aux côtés de Natalie Dessay (Lakmé) et sous la direction de Michel Plasson.

Album « Deux Mezzos sinon rien »

Karine Deshayes et Delphine Haidan ont formé le duo « Deux mezzos sinon rien » il y a une quinzaine d’années, au cours d’un concert.

Le succès a été immédiat. Deux tessitures communes, mezzo-soprano et pourtant deux couleurs différentes qui se marient parfaitement.

Leur répertoire allie l’opéra, la mélodie et le lied. Elles ont privilégié les duos à voix égales avec piano : Mendelssohn et Brahms pour le romantisme allemand, Berlioz, Gounod, Saint-Saëns, Massenet, Fauré et Chausson pour le répertoire français. Des œuvres qui requièrent musicalité, diction, sens du texte et écoute mutuelle.

Elles sont accompagnées sur cet album du pianiste Johan Farjot.

Ven. 30 sept. 2022

Julie Cherrier-Hoffmann, Soprano

« Portaits de femmes »

La soprano Julie Cherrier Hoffmann interprétera différentes héroïnes d’opéra allant du répertoire baroque en passant par les pages romantiques et finira avec le répertoire du 21e siècle.

Elles seront accompagnées au piano par Frédéric Chaslin, Chef d’orchestre, compositeur et pianiste.

Date

Vendredi 30 septembre à 20h00

Lieu

Collégiale Saint-Maur à Hattonchâtel

Tarifs

– 20 euros (plein tarif)
– 10 euros (Personnes Handicapées)
– Gratuit -16 ans
– 5 euros habitants d’Hattonchâtel
– Pass Festival : 60 euros pour tous les concerts du Festival 2022 (4 concerts)

Les artistes

Julie Cherrier-Hoffmann, Soprano

Lauréate de premiers prix du conservatoire de Nancy en chant (classe de Christine Stutzmann), harpe, musique de chambre et analyse, diplômée en musicologie, finaliste de plusieurs concours internationaux (Canari, Caballé, Bellini, Epinal), Julie Cherrier intègre l’Opéra Studio de l’Académie Sainte-Cécile à Rome, où elle reçoit l’enseignement de Renata Scotto et Danilo Rigosa. Repérée et longuement félicitée par Michel Senéchal et Teresa Berganza, Julie continue sa quête d’excellence auprès de Cristina Pasaroiu, Jean-Philippe Lafont et Sylvie Valayre.

Accompagnée par Frédéric Chaslin, piano

Frédéric Chaslin est un chef d’orchestre, compositeur et pianiste français, né à Paris en 1963.

Successivement Directeur musical de l’Opéra de Rouen (1991 à 1994), du Nationaltheater de Mannheim (2004 à 2007), de l’Opéra de Santa Fe (USA, 2009 à 2013)2 et depuis 1998, Directeur Musical du Jerusalem Symphony Orchestra3.

Il est entré en juin 2020 chez le prestigieux éditeur viennois Universal Edition pour l’ensemble de son catalogue.

Album « Chansons pour elle »

Chansons pour elle explore les différents visages de la figure féminine à travers plus d’un siècle de mélodies française, de Reynaldo Hahn à nos jours, entre immanquables (Nuit d’étoiles, Les Chemins de l’amour) et création.

Les deux cycles de Frédéric Chaslin, Chansons pour elle et Nudités, composés sur des poèmes de Jean Cocteau et d’Alain Duault, partagent la même fantaisie et liberté expressive.

Musique d’aujourd’hui et musique d’hier se retrouvent aisément, et nouent dans cet album un dialogue subtil et poétique.

Sortie le : 25 juin 2021

Dim. 2 oct. 2022

Jérôme Boutillier & Julien Dran

« Frères »

Fruit d’une rencontre artistique et amicale entre le ténor Julien Dran et le baryton Jérôme Boutillier, ce récital à deux voix illustre les relations complexes mais passionnantes entre le baryton et le ténor, éternels antagonistes du répertoire opératique.

Ils seront accompagnés au piano par Frédéric Chaslin, Chef d’orchestre, compositeur et pianiste.

Date

Dimanche 2 octobre à 16h30

Lieu

Collégiale Saint-Maur à Hattonchâtel

Tarifs

– 20 euros (plein tarif)
– 10 euros (Personnes Handicapées)
– Gratuit -16 ans
– 5 euros habitants d’Hattonchâtel
– Pass Festival : 60 euros pour tous les concerts du Festival 2022 (4 concerts)

Les artistes

Jérôme Boutillier, baryton

Également pianiste accompli et chef de chant, le baryton Jérôme Boutillier est diplômé du Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt où il étudie avec Blandine de Saint-Sauveur.

Révélation classique de l’ADAMI 2016, il chante Don Sanche (Le Cid ou Chimène de Sacchini) en 2017, dans une coproduction de l’ARCAL et du CMBV, avec le Concert de la Loge Olympique dirigée par Julien Chauvin, création en Île-de-France et tournée dans toute la France.

En août 2017, il remporte le deuxième prix au Concours International de Marmande.

Durant la saison 17-18, il chante notamment la partie du Roi (Le Tribut de Zamora de Gounod) à Munich avec le Palazzetto Bru Zane en janvier 2018. Prise de rôle impromptue, il remplace au pied levé André Heyboer dans le rôle de Luddorf (La Nonne Sanglante de Gounod) à l’Opéra Comique. Apprenant la partition en quelques jours, il obtient un grand succès personnel dans ce chef d’œuvre injustement oublié.

Julien Dran, ténor

Né à Bordeaux, petit-fils et fils d’artistes lyriques, Julien Dran commence très tôt des études musicales.

Il étudie le chant durant deux ans au CNR de Bordeaux et il est pensionnaire du CNIPAL de Marseille pour la saison 2007 / 2008. Il fait ses débuts à l’Opéra de Marseille.

À la suite du Concours international de chant de Clermont-Ferrand en 2009, il interprète Ferrando de Così fan tutte au Centre Lyrique Clermont Auvergne. Au cours de la saison 2010/2011, il chante Fenton de Falstaff à l’Opéra de Metz et participe à son premier enregistrement (Didon de Charpentier).

Il remporte le premier prix du Concours Gayarr à Pampelune en Espagne, sous la présidence de Teresa Berganza.

« Frères »

COVID-19

Des concerts en toute sécurité

Organisés dans des conditions sanitaires particulières liées à la pandémie de Covid 19 depuis 2020, tous nos concerts font l’objet de conditions d’accueil strictes basées sur un protocole sanitaire rédigé par un médecin membre de l’association.

Ce protocole est réévalué avant chaque concert en fonction de l’évolution de la pandémie, nous vous invitons à le consulter régulièrement.

Retour en images sur

les précédentes éditions